Paese di Lava : rassemblement de soutien à Frédéric Colonna menacé de licenciement pour faute lourde

Frédéric Colonna, directeur de l’établissement Paese di Lava, un village de vacances dirigé par le commissariat à l’énergie atomique, menacé de licenciement pour faute lourde a reçu le soutien ce jeudi, de plus d’une centaine de personnes, dont les salariés, des élus de la majorité territoriale et les syndicats.

Les dirigeants de l’établissement ont pris cette décision suite à un conflit au mois d’avril dernier, où des syndicalistes STC auraient agressé leur hiérarchie parisienne.
Le directeur de l’établissement nie les faits, « agression non, altercation un peu vive oui » commentera-t-il, rajoutant qu’au moment des faits il n’était pas présent.

Frédéric Colonna doit se rendre à Paris vendredi pour un entretien préalable à licenciement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *